The Kooples

The Kooples est une marque française de mode haut de gamme fondée en 2007 par Alexandre, Laurent et Raphaël Elicha. Avec plus de 110 magasins autonomes et près de 350 points de vente en Europe et aux États-Unis, c’est l’une des marques françaises les plus reconnues d’aujourd’hui. Le nom de la marque est inspiré de la prononciation anglaise du mot ‘couple’ qui s’intègre bien à leur style britannique.

Les trois frères, Alexandre (42 ans) est le président de la marque et il s’occupe de la direction artistique de l’homme, Laurent (41 ans) de la femme, et Raphaël (31 ans) directeur marketing et responsable de l’image de la marque.

D’ailleurs chez les Elicha, la mode est une affaire de famille. Leur père Tony Elicha est le créateur de Comptoir des cotonniers. Les deux marques se rejoignent d’ailleurs sur leur concept et un sens aigu du marketing. Comptoir des cotonniers se base sur les couples mères-filles tandis que The Kooples s’adresse aux couples. Alexandre Elicha a tenu l’affaire familiale jusqu’en 2005 où l’entreprise a été vendue à une compagnie japonaise.

Avant l’ouverture sur le marché en 2008, la marque entreprend une grande campagne de publicité au sein des magazines et à la télévision. Dès l’ouverture de boutiques à Paris et en Province, la marque obtient un grand engouement, The Kooples fait un carton.

logo the couples

The Kooples est une ligne de vêtements pour hommes et femmes qui se présentent comme habillant le “couple”. D’où son nom, inspiré du français « couple ». Les vêtements sont mixtes, souvent issus du vestiaire masculin. Le slogan de la marque traduit bien l’envie de mixiter de la marque qui est « un vestiaire pour deux ». Le vestiaire est mixte dans chaque boutique. Les coupes sont similaires et certaines pièces sont interchangeables.

La marque dit trouver son inspiration dans le rock vintage et la mode britannique. Une attention particulière est portée aux détails : bouton tête de mort, écussons, doublures à pois, les pochettes, chaînettes. La tête de mort, très présente dans les collections, est l’emblème de la marque.

De plus aujourd’hui la marque innove encore une fois comme les dit Alexandre Elicha qui déclaré que sa composition printanière pour les Kooples était «un mélange de grunge et de baroque». Il entendait par là une inspiration légèrement plus libre, mêlée à l’esthétique rock ‘n’ roll typique de la marque. Le plus souvent démontré par une chemise complexe à motifs de mors de cheval, portée grosse et légère, sous un bombardier lourd et par-dessus un pantalon de survêtement à rayures de course. 

exemple de la boutique the Kooples


Je vous laisse regarder un article que j’ai pu faire sur la marque Maison Kitsuné


alexandre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *